La démarche « énergie - climat » du Pays Graylois

Depuis 2012, le Pays Graylois a engagé un Plan Climat Energie Territorial (PCET), en partenariat avec la Région et l’Ademe.
Ce projet doit répondre à deux enjeux qui menacent fortement les sphères économiques, sociales et environnementales, et auxquels les territoires sont confrontés :

  • le changement climatique,
  • la crise énergétique.

De par son caractère rural, le territoire du Pays Graylois paraît d’autant plus vulnérable.
En effet, généralement défini comme «enclavé» et «étiré» avec d’une part, sa localisation relativement lointaine des grands axes de communication (axes autoroutiers et ferroviaires) et d’autre part, la faible offre de transports en commun présente, le territoire est fortement dépendant de la voiture individuelle.
L’augmentation du prix des énergies impactera donc fortement le budget transport des ménages. Mais pas seulement...
Les crises de l’énergie et du climat sont, au-delà d’une crise environnementale, une crise économique et sociale, qui concernent tous les acteurs et tous les domaines d’activités d’un territoire, aussi bien les ménages, cités précédemment, que les industriels, les agriculteurs...

Un Plan Climat Energie Territorial est donc un projet territorial visant à anticiper ces risques, ainsi qu’à en limiter l’impact sur le territoire.
Cela passe nécessairement par des habitudes moins énergivores, une meilleure efficacité énergétique, et le développement des énergies renouvelables.

Le PCET du Pays Graylois s’inscrit dans les objectifs des lois Grenelles :

  • L’atteinte du facteur 4, qui vise à diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050,
  • Le respect de l’objectif européen des 3 fois 20 en 2020.

Cet outil a pour objectifs d’intégrer les questions climatiques et énergétiques à l’ensemble des décisions afin de passer d’initiatives éparses, engagées ponctuellement, à une véritable politique climat-énergie cohérente, concertée et ambitieuse, impliquant l’ensemble des collectivités, des acteurs et des domaines d’activités au défi climatique.

Depuis 2012, la démarche s’est organisée en plusieurs grandes étapes :

  • La co-construction qui, par l’organisation d’ateliers thématiques, permet de définir une stratégie territoriale (réalisée en 2014-2015),
  • La mise en œuvre du plan d’actions, ainsi que son suivi (depuis fin 2015).
Haut de page